Isoler correctement son habitation est indispensable pour passer l’hiver au chaud et l’été au frais.

L’isolation thermique de nos logements est un sujet clé pour lequel l’Etat octroie, d’ailleurs, différentes aides pour inciter les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique.

Si vous chauffez toujours « à fond » votre logement, si vos factures sont élevées, si vous avez froid l’hiver ou trop chaud l’été : c’est certainement le signe d’une mauvaise isolation.

Pour gagner en confort ou pour réduire vos dépenses énergétiques, faire un bilan thermique est une solution à envisager.
Idéalement réalisée par un professionnel qui vous proposera un diagnostic complet et précis, vous pouvez aussi, vous-même et dans un premier temps, faire un rapide audit.

1- Votre ressenti

Vous serez votre meilleur indicateur !
Vous ressentez comme des courants d’air ? Votre facture de chauffage a augmenté ? Vous avez trop chaud chez vous l’été ? …
Tous ces petits retours que vous vous faîtes au quotidien sont autant d’indices qui peuvent laisser penser que l’isolation de votre logement n’est pas optimisée.  

La sensation d’humidité chez vous est aussi à surveiller. Sur les régions de bord de mer telles que Vannes, Auray ou Carnac, ce fléau est récurrent et peut, au-delà de l’inconfort quotidien, entrainer quelques dégradations : restez vigilant sur ce point.

2- Vos ouvertures

Souvent sources de fuites, les ouvertures de votre logement peuvent être une véritable passoire thermique :  fenêtres et baies vitrées notamment, ainsi que portes, véranda ou velux.

Petite astuce pour savoir si un courant d’air non désiré se trouve sur leurs pourtours : placez une bougie ou un briquet et faites-en le tour : selon le mouvement de la flamme, vous aurez une idée relativement précise des points d’entrée (et de sortie) d’air.

De même, vous pouvez réaliser cette opération le long de vos murs donnant sur l’extérieur, sur leurs arêtes ou autour de vos prises de courant.

3- Dans les hauteurs

Au grenier, dans les combles, sous les toits : comment est isolée la partie haute de votre maison ?
Votre habitation est-elle seulement isolée dans ces espaces ?

Souvent laissées de côté, ces pièces laissent inutilement s’évaporer par le toit  toute la chaleur de votre maison l’hiver et laissent aussi entrer les températures hautes durant l’été.

Un travail d’aménagement minime visant à isoler toiture, murs et éventuellement le sol dans ces espaces est à envisager pour limiter, encore une fois, une déperdition.

4- Au sol

Si vous sentez une sensation de froid ou un courant d’air lorsque vous marchez pieds nus chez vous, cela peut trahir une mauvaise isolation au niveau de votre revêtement.
Plus difficile à détecter, vous pouvez néanmoins avoir une première tendance en utilisant, là aussi, l’astuce de la flamme pour constater des failles.

5- Ancienneté

L’ancienneté de votre habitation pourra aussi vous donner une idée de la bonne isolation de votre logement, notamment si peu ou pas de travaux de rénovation ont été entrepris depuis sa construction.

En effet, avant les années 70, les normes en la matière étaient inexistantes ; le premier décret sur le sujet a vu le jour en avril 1974 avec plusieurs évolutions depuis.
Si votre bâtiment date d’avant, il est possible que son isolation ne soit pas optimale.

 

Si vous constatez plusieurs points qui induiraient que votre logement n’est pas parfaitement isolé, nous vous conseillons de faire intervenir un professionnel qui vous le confirmera par une étude précise.

Plusieurs dispositifs gouvernementaux tels que le CITE, « ma primerénov’ » ou encore l’éco prêt à taux zéro vous permettront, ensuite, de pouvoir entreprendre des travaux de rénovations énergétiques chez vous en disposant d’aides financières pour les réaliser : renseignez-vous.

 

Pour tous vos travaux de rénovation énergétiques, notre agence La Maison Des Travaux Vannes Auray Carnac pourra vous conseiller et vous accompagnez : prenons rendez-vous.